Articles

Actualités : Le coronavirus et la peur.

La pseudo-pandémie COVID 19, appelée aussi « crise sanitaire », est un formidable laboratoire pour les gens de pouvoir. Ils ont la confirmation que pour que le peuple les suive aveuglément, il suffit de l’effrayer suffisamment.
Pendant des semaines, le triste Salomon a égrené tous les soirs le nombre de morts qui soi-disant s’accumulaient.
Il s’en est suivi une hystérie collective qui a entraîné le peuple à accepter d’être confiné puis masqué sans qu’aucune étude scientifique ne le justifie.
C’est une étape d’un processus qui doit le mener à une soumission totale. Pour garder l'indispensable maîtrise du peuple, le pouvoir dispose de plusieurs moyens :1.Le fragiliser : menace du chômage, prêts bancaires de longue durée…2.L’effrayer : terrorisme, météo, pandémie... 3.L’abêtir : les médias s’y emploient, réfléchir n’est plus utile4.Le menacer : amendes, prison...5.Le contraindre : par les « forces de l’ordre ». Elles portent bien leur nom

"Pour ne pas oublier les victimes d'accidents aériens et leurs familles

Image
« Les accidents aériens passionnent les foules, affolent les données d’audience des chaînes de télévision et des radios, accroissent les tirages des journaux. Les annonceurs se précipitent et la publicité fait exploser les profits à la grande satisfaction des actionnaires.Cependant, très vite l’actualité se charge de faire oublier les victimes et la douleur des familles en quête de la vérité qu’elles n’obtiendront pratiquement jamais. Qui se souvient par exemple des accidents du Mont Sainte Odile, de Quiberon, de Saint Barthélemy, de Charm-el-Cheick, de Maracaïbo ?Présidente de l’AVCA du 16 août 2005, figure emblématique de la résistance des familles des victimes face aux tricheurs et aux menteurs, Rose-Marie Taupin Pélican n’a jamais cessé, depuis le jour de l’accident du vol West Caribbean 708, de dénoncer l’hypocrisie qui consiste à marteler aux familles après chaque accident que tout sera fait pour que leur légitime quête de vérité soit satisfaite. Rose-Marie a rédigé la conclusio…

Actualités. Les obstacles à l'indépendance du pouvoir judiciaire : AF447, un cas d’espèce

Une commission d'enquête parlementaire sur les obstacles à l'indépendance du pouvoir judiciaire est en cours. LIEN
Ce que l’on peut affirmer à ce sujet dans le dossier AF447 :Le 1er juin 2009, un Airbus A330 effectuant le vol Rio/Paris AF447 disparaissait au milieu de l’océan atlantique faisant 228 victimes suite au blocage simultané de toutes les sondes Pitot de l’Airbus par des cristaux de glace (Le tube Pitot est un élément du système qui calcule la vitesse de l’avion par rapport à l’air. Il y en a 3 sur l’A330). Une information judiciaire était ouverte et les sociétés Airbus et Air France étaient mises en examen pour homicides involontaires. Le 29 juin 2012, un 1er collège d’experts judiciaires déposait son rapport établissant que l’accident aurait pu être évité si, en particulier, la dangerosité des incidents précurseurs n’avait pas été sous-estimée. En janvier 2017, les juges d’instruction ordonnaient une contre-expertise à la demande d’Airbus. Le rapport provisoire de c…